Gagnez du temps, prenez un ABONNEMENT !

 Affiche - Nietzsche - Web

LES LARMES DE NIETZSCHE

d’après le roman Nietzsche a pleuré d’Irvin YALOM dans une adaptation de Michel WRIGHT

Si Nietzsche avait été soigné par le Dr Breuer, mentor du jeune Freud, la philosophie allemande aurait-elle été différente ? Une vertigineuse analyse, où l’on ne sait plus qui soigne qui et où le talentueux psychiatre et le philosophe, encore méconnu, s’engagent dans une machiavélique partie d’échec.

Drôle, profond et subtil, le texte met en relief le sens d’une vie et l’amitié naissante entre les deux géants.

D’après l’époustouflant roman Nietzsche a pleuré, dans une mise en scène éblouissante et porté par un brillant quatuor de comédiens qui tient le public en haleine dans une intense jubilation de l’esprit !

Tout est vrai, sauf leur rencontre …

Avec : Jean Claude FRISON, Yves CLAESSENS, Rosalia CUEVAS & Benjamin THOMAS

Adaptation & Mise en scène : Michel WRIGHT

Création lumière & Régie : Sébastien COUCHARD

Ce que la Presse en dit :

Cette pièce est une rencontre au sommet entre Nietzsche et Breuer ! Captivant ! Exaltant ! Roger SIMONS, Les Feux de la rampe

Ce spectacle brille par sa pertinence et sa vivacité. Bravo à Michel Wright pour la maîtrise de la progression dramatique et la fluidité de sa mise en scène. Le duo Claessens – Frison est un atout majeur de cette création mondiale très réussie ! Jean CAMPION

Drôle, profond, subtil, le texte est magnifiquement servi par deux comédiens au registre complémentaire. Jean-Claude Frison endosse avec élégance l’habit du raffiné et séduisant Dr Breuer, que ses pulsions érotiques torturent au crépuscule de son âge. En face de lui, Yves Claessens campe, avec des accents qui nous ont fait penser à Philippe Noiret, un Nietzsche à la fois massif et subtil, lyrique et fragile, exigeant et faillible. Ils sont entourés de Rosalia Cuevas, l’épouse pleine de feu de Breuer, et de Benjamin Thomas, en convaincant jeune Freud. J-CM, La Libre

La belle voix chaude et raffinée de Jean-Claude Frison et sa maîtrise théâtrale irréprochable, la présence sauvage d’Yves Classens au top du gymkana intellectuel, la présence élégante, féminine et passionnée à la fois de Rosalia Cuevas et l’étincelante complicité …admirative des plus grands, du jeune comédien Benjamin Thomas contribuent à faire de cette soirée, un brasier théâtral de toute grande envergureDominique-Hélène LEMAIRE