du 24 Février au 13 Mars

LE JOURNAL D’UNE FEMME DE CHAMBRE

Octave MIRBEAU

Figure tragique du début du XXème siècle, Célestine, quitte Paris pour la province, où elle est servante au service de riches bourgeois. À travers son journal, elle brosse avec humour l’étrange galerie de portraits et d’événements qui colorent son quotidien.

Son attirance pour l’énigmatique jardinier cultive l’intrigue jusqu’à la fin…

Ce chef d’œuvre de Mirbeau, véritable chronique érotique et scandaleuse sur les mœurs provinciales et parisiennes de la Belle Époque, nous entraîne dans…

Une drôle et féroce satire !

Avec : Stéphanie MORIAU / Mise en scène : Danielle FIRE

Décors : Noémie BREEUS / Création lumière & Régie : Sébastien COUCHARD

Représentations du Mardi au Samedi 20h15, Dimanche à 16h

LE 8 MARS : JOURNÉE INTERNATIONALE DES FEMMES 

Débat à 21h30, après la représentation

 Avec : Danielle FIRE (Metteur en scène), Stéphanie MORIAU (comédienne)

&  Thilde BARBONI (Psychologue clinicienne, Professeur à L’Université de Mons et Ecrivain)

des ANIMATIONS SCOLAIRES, conçues autour de l’œuvre de Mirbeau, sont proposées en classe avant ou après la représentation. Réalisées par la comédienne, elles sont vivement conseillées pour favoriser l’intérêt, l’écoute et la compréhension des élèves durant le spectacle. Et, un dossier pédagogique, spécialement conçu, est envoyé dès la réservation de l’animation. Il est possible aussi d’organiser les animations au théâtre, complété d’une visite guidée.

Ces animations sont gratuites pour les écoles de la Région de Bruxelles-Capitale, sinon 8€ par élève à partir de 10 élèves. Vestiaire obligatoire compris.

La place est offerte au professeur accompagnant le groupe.

Cette année, les animations s’inscrivent dans le cadre de la Journée internationale des Femmes. Grâce à la richesse du texte de Mirbeau, il y a de très nombreuses ressources pour les outils pédagogiques à développer en classe.

Instaurée pour souligner les progrès en terme d’égalité, la journée met aussi en relief les nombreux défis pour une véritable parité des sexes à l’échelle mondiale.

Le 8 mars 1917, les femmes russes ont réclamé du pain et le retour de leurs maris, dont deux millions étaient morts durant la Guerre 14-18. En 1921, Lénine décréta le 8 mars Journée des femmes, et les Nations Unies l’officialisèrent en 1977. La 1ère année Internationale des femmes. eu lieu 1975.

Affiche - journal - web