Jusqu’au 22 janvier :

du mardi au samedi à 20h15, dimanche à 16h

Durée du spectacle : 1h25 sans entracte

Parce que c’était lui : Montaigne & la Boétie

Jean-Claude Idée

Trente ans après sa mort, La Boétie vient hanter les rêves de son ami Montaigne. Des retrouvailles oniriques d’où resurgissent des querelles philosophiques, d’anciennes trahisons mais surtout une immense amitié. La jeune Marie de Gournay, une des première féministe et folle amoureuse de Montaigne, se mêle au bouleversement intellectuel et émotionnel du philosophe vieillissant dont la vivacité de cœur et d’esprit restent intacte. La Boétie était révolutionnaire et anarchiste. Montaigne royaliste et chrétien. Leurs écrits, souvent ironiques et brillants, fournissent matières aux brillants dialogues et, avec surprise et jubilation, nous redécouvrons leurs disputes, ne rappellent-elles pas celles de notre temps… ? Marie complète ce triangle ajoutant, ça et là, un brin de féminisme et d’impertinence !

De savoureuses joutes oratoires, des costumes d’une grande finesse allient

Un réel plaisir intellectuel dans une grande élégance visuelle

montaigne-2-credit-jeep-stey

Avec : Emmanuel DECHARTRE, Dominique RONGVAUX & Katia MIRAN
Texte, Scénographie & Mise en scène : Jean-Claude IDEE
Assistant à la mise en scène : Xavier SIMONIN

Costumes : Sonia BOSC
Lumières : Sébastien COUCHARD

La Presse :

L’Echo :Montaigne et La Boétie, les meilleurs ennemis du monde. En fait d’amitié, il y a un antagonisme permanent entre accommodement et intransigeance. Didier Béclard

Les feux de la rampe : Un réel plaisir intellectuel dans une grande élégance visuelle ! Quatre grands talents qui défendent ardemment cette histoire de l’Histoire. Roger Simons

« Ici le plaisir est intellectuel, culturel, esthétique. » Jean-Luc Jeener / Figaroscope 2 cœurs

« Le texte est incroyablement moderne, bien joué, intelligent. On se croirait facilement au cœur de nos difficultés politiques actuelles. » lacolonne.fr

« Le trio fait mouche ! » Pariscope

« Nous sommes entraînés dans une réflexion brillante et très contemporaine sur le pouvoir, la politique, la religion, la liberté l’amour. » culture-tops.fr

 

Vendredi 20 janvier à 18h30 :

Discours de la servitude volontaire

Etienne de la Boétie (1549)

Une virulente dénonciation de la tyrannie qui porte un regard neuf sur la relation dominant-dominé. C’est en comprenant les mécanismes de la tyrannie qu’on parvient à la vaincre.

Adaptation & interprétation : Dominique RONGVAUX

Réservation souhaitée / Tarif : 10€