MEMOIRES DE DEUX JEUNES MARIEES

MEMOIRES DE DEUX JEUNES MARIEES

 

memoireAffiche-01a

Dans une nouvelle mise en scène de Michel Wright

Avec Stéphanie Moriau et Mélanie Robin

Tardieu, c’est le langage transformé en image, le monde mué en métaphores ; c’est l’approbation de l’objet par les mots pour susciter rire et jubilation ; c’est à la fois l’esprit et la dérision qui se mêlent en un véritable charivari langagier…

Jonglant avec le verbe et fort du désir d’offrir une grande place à la tonalité « humour », Jean Tardieu, par son écriture, tient aussi la gageure de sortir des cadres préétablis et des genres théâtraux trop convenus, laissant apparaître, sous le rayon du projecteur, quelques êtres loufoques et aimables, touchants ou terribles…

Car c’est bien de cela qu’il s’agit : la convention théâtrale est ici mise à mal pour mieux éclater en situations burlesques et cocasses !