LE MALADE IMAGINAIRE

LE MALADE IMAGINAIRE

maladeAffiche-01a

 

Du 20 février au 22 mars 2008

Mise en scène : Michel de Warzée

Avec : Michel de Warzée, Gérard Duquet, Stéphanie Moriau, Toussaint Colombani, Delphine Moriau, Benoît Strulus, Benoît Pauwels, Michel Wright, Kelly Huygens, Xavier Elsen, Serge Zanforlin, Maude Godart et Laure Nicodème.

Décor et costumes : Christian Guilmin

Régie : Sébastien Couchard

Argan se croyant très malade veut s’assurer des soins attentifs. Il décide de marier contre son gré, sa fille angélique à Thomas Diafoirus, fils de médecin et médecin lui-même.
Angélique, qui aime Cléante et en est aimée, est secondée par son oncle Béralde et par la servante Toinette, mais elle se heurte à la perfidie de Béline, seconde femme d’Argan.
Par ses attentions intéressées, Béline a pris sur Argan une emprise absolue. Elle veut obtenir un testament en sa faveur. Toinette et Béralde combinent une ruse : ils persuadent Argan de contrefaire le mort. Celui-ci découvre la cupidité de sa femme et l’affection sincère de sa fille. Il consent au mariage d’Angélique et Cléante et se fait lui-même médecin.

Molière a réussi à maintenir tout au long de sa pièce, le ton de la plus franche bouffonnerie.
Pourtant, le sujet est en soi peu comique ; il s’en prend à une crainte particulièrement angoissante qui empoisonne l’existence de l’homme : la hantise de la mort.
Seul son génie lui a permis d’en faire une comédie, perpétuellement d’actualité, en ridiculisant des travers humains toujours tenaces au XXIème siècle.