RECIT DE LA SERVANTE ZERLINE

RECIT DE LA SERVANTE ZERLINE

 
ZERLINE affiche

La Comédie Volter est heureuse d’annoncer la reprise du grand succès :
de Hermann BROCH

dans la traduction d’Andrée R. PICARD
 
Il y a dix ans à la Comédie Claude Volter, Jacqueline Bir et Philippe Sireuil créaient ce très beau texte d’Hermann Broch. Ils s’étaient promis de le reprendre, vu l’immense succès durant deux saisons.
 
Les voici réunis pour une dernière et exceptionnelle reprise !
 
du 7 au 25 janvier 2014
 au Théâtre de la Place des Martyrs
 
 
Avec : Jacqueline BIR et Michel JUROWICZ
Mise en scène & Lumières : Philippe SIREUIL
Décors : Vincent LEMAIRE
Costumes :  Catherine SOMERS
Direction technique : Lorenzo CHIANDOTTO
Production  : La Servante coproduction Théâtre de la Place des Martyrs
Hermann BROCH est représenté par L’ARCHE, agence théâtrale

 

PROMOTION RESERVEES AUX ABONNES DE LA COMEDIE VOLTER :

2 places pour le prix d’1 aux dates des 8, 9, 10, 11 et 12 janvier !

Infos & Réservation : Théâtre de la Place des Martyrs au 02/223.32.08

Code promotion : Abonnés à la Comédie Volter
 
Presse :
Jacqueline Bir, se confesse comme on vide son sac, d’une coulée que rien ne pourrait arrêter, pourtant jamais monotone. Chaque mot compte, mais si bien ciselé que nous ne perdons rien. Ainsi Philippe Sireuil a-t-il mis en scène et en lumière la confession de la servante Zerline.  J. Franck LA LIBRE BELGIQUE 02.03.2004
 
Pendant une heure vingt, on retient sa respiration, comme en apnée. Ce Récit de la servante Zerline , dirigé par Philippe Sireuil est un de ces spectacles qui vous matent une salle, non par la facilité mais par l’intensité et la ténacité.  L. Ancion LE SOIR 04.03.2004
 
Et c’est un choc, quelque chose d’inouï qui vous coupe le souffle. On allait certes en confiance écouter, voir la « grande » Jacqueline Bir. Mais osons lui dire que jamais elle ne nous a autant subjugués et bouleversés que dans ce rôle complexe et âpre, inédit dans son bagage énorme de plus de cinquante ans de scène.  M. Friche LE VIF/L’EXPRESS 05.03.2004
 
Allez voir, entendre cet oratorio d’une humanité domestiquée mais non domptée, servie avec maestria par Jacqueline Bir, dans la mise en scène et la lumière rigoriste mais frémissante de Philippe Sireuil.  S. Creuz L’ECHO 11.03.2004
 
Le public retient son souffle, emporté par l’émouvant récit de la servante Zerline évoluant dans le décor d’une belle sobriété de Vincent Lemaire. L’aventure théâtrale de Jacqueline Bir avec le talentueux Philippe Sireuil touche à l’état de grâce. Le récit de la servante Zerline résonne en nous… et pour longtemps. K. Fréson LA CAPITALE 12.03.2004